accueil lucalexis.ch
carte du site
nouveaut»s livre d'or
sortie

 


Une réalisation
CruxGraphix
________________



Creative Commons License

(cc) 2000-2012

Except where otherwise noted, this site is licensed under a Creative Commons Attribution 2.5 License


 
 
Le_chantier_
(d'idées)

Un petit under construction, ça vous dit ? Non, juste un under constant construction.

Parce mes idées sont under constant construction.

Tout début 2003, lors du lancement de la v5.x, c'était "Le chantier" : juste une page test pour des trucs peut-être un peu foireux, ou des idées trop bizarres que j'avais envie de tester - en vous donnant peut-être au passage de nouvelles idées. J'avais vu un temps sur la toile le concours de la page la plus longue. Et je m'étais demandé si le système des calques, système que j'affectionne tout particulièrement, était limité dans le sens horizontal ? Le genre d'idée qui sort à se demander d'où (faut pas s'en faire : avec le temps, je commence à m'y faire... !). Aussi l'occasion de voir en réel si une utilisation horizontale de l'espace serait dans certains cas possible - texte vs visuel ? Le plus marrant étais donc de tester !         Alors, pour commencer de remplir de manière intelligente, j'ai balancé quelques citations qui n'étaient pas encore dans la "citation aléatoire" de la page d'accueil.          (C'est dingue, juste un essai permet d'imaginer certains trucs qui rendraient cet étalement horizontal presque utilisable - comme par exemple mettre plusieurs espaces blancs entre les phrases, pour aider l'oeil à faire les bonnes coupures)              "Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l'apathie en mouvement." / Carl Gustav Jung                "Moins une personne cherche à se mettre en lumière, plus elle finit par briller." / Philippe Darveau           &n ?bsp;  "Le seul système vrai pour éviter la douleur, c'est de ne diriger sa vie que d'après ce qu'on peut faire pour les autres, mais non d'après ce qu'on attend d'eux." / Mme de Staël   (prenez les ICN : il y en a de bonne dedans / pour les non-suisses, les ICN sont les nouveaux trains pendulaires du réseau helvétique, ressemblant de l'extérieur un peu aux ICE allemands, avec leur magnifique design blanc / chaque rame est baptisée du nom d'une personnalité suisse, avec à l'intérieur des citations de cette dernière - la preuve à mon avis que les idées n'ont pas besoin de toujours créer de l'"utile" pour être bonnes / rame "Mme de Staël", Genève-Lausanne, départ 15h44 le 3 janvier 2003, un jour gris et pluvieux, le confort de l'écran en plus par rapport à l'autoroute, avec cette magnifique citation au-dessus de moi... Mais des fois, on fait des trucs POUR les autres, en aspirant naturellement à quelque chose de leur part. C'est fait non pas dans le BUT de recevoir quelque chose en retour, mais des fois, cela semble être juste que d'avoir une forme de retour, simplement pour que ce ne soit pas trop "unilatéral"... Bon, revenons à des choses plus matérielles : joli ralentissement sur l'autoroute, juste à côté !)      ***   15.2.2003 / Et ensuite, un petit courriel sympa reçu, de quelqu'un affectionnant cette citation, tombée sur cette page par moteur de recherche. Elle a envoyé quelques autres citations fort intéressantes, et l'idée m'est venue, je crois toujours dans un ICN, de transformer "Le chantier" en "Le chantier d'idées". J'avais relu en off line mon commentaire s ?ur cette dernière citation, trouvant qu'un petit aggiornamento serait à propos.           Donc, pour continuer cette réflexion à partir de Mme de Staël, faut-il... ne rien attendre des autres ? Afin de n'avoir aucune chance d'être déçu ? Pourquoi certaines personnes attendent beaucoup des autres, alors que d'autres n'en attendent rien ? Suite au prochaine numéro, suivant mon vécu.           ***           11.5.2003, plus en ICN, mais un petit Cisalpino en direct Lausanne-Genève... avec un bon Cabrel en fond... Après une soirée offerte par des amis, de manière complètement gratuite, aussi bien dans l'improvisation du repas que dans le prix du champagne qui accompagnait, est-ce que Mme de Staël aurait raison ? Ne rien attendre des autres, bein ouais, peut-être. Même aspirer à recevoir un "retour", pour plus de bilarité, c'est une forme de concession à moins d'amour. Car dans le fond, on a... <interrompu par je ne sais quoi !>          ***           15.6.2003 / Nouvel ICN : je choisis le rame Mme de Staël, of course  ;-)  La citation vers laquelle mes yeux se portent est "Les jouissances de l'esprit sont faites pour calmer les orages du coeur"... Oui, c'est vrai, cela marche. Calme, mais ne guérit pas... Bon, revenons à nos histoires de ce qu'on entend - ou non - des autres. Cela me renvoie maintenant à cette idée du don gratuit. Qui n'attend ABSOLUMENT rien en retour. Cela peut paraître bateau de le dire, mais en y réfléchissant bien, il y a à mon avi ?s moins de situations que ce qu'on pense dans lesquelles nous n'attendons rien en retour. Car la vie, c'est aussi agir en fonction des autres, avec ce qu'ils ont à nous apporter. Le "contact" ne devient alors plus gratuit et attend quelque chose en retour. En attendant ce même train, je lisais dans "L'art de vivre au présent" (un collectif sous la direction d'Eric Le Nouvel - Espaces libres, Albin Michel) cette pensée de Daniel Pons : "Tout don sincère déchire celui qui donne, blesse celui qui reçoit. Mais il ne faut pas oublier que c'est justement par l'orifice de ces brèches, de ces blessures, que passe la relation de qualité, seule apte à tisser le lien non aliénant." Oh la vache, c'est du tout bon, ça ! Le rapport avec la début de cette réflexion n'est peut-être pas immédiat, mais on évolue vers cette présence, un autre système vrai - ou une autre facette... ? - pour éviter la douleur (mais quelle douleur ?!? on laisse celui-là pour après !). Ce don qui déchire et blesse (quoique, elle ne m'en a pas parlé dans ces termes), je l'ai vécu au moins une fois. Et si c'était à refaire, je fonce. Et je foncerai j'espère plus souvent par l'avenir... Juste pour la brèche (et pour les yeux qui s'embrument à ce souvenir). Et vous ? Et toi ? Encourageons-nous à être des "bâtisseurs de brèches"         ***           

Etat final du calque : 32'000 pixels de large !

Le test de largeur maximale de calques est fini en ce dimanche 15 juin 2003 :
Dreamweaver semble encore bien gérer ces très larges dimensions. Par contre, sur
mon Explorer 5.2 Mac, on voit encore la différence entre 31'900 et 32'000, mais dans
mes conditions plus entre 32'000 et 32'100. Le saut de ligne reste bloqué au même
endroit. La question que je me posais de voir s'il serait possible de créer un site sur
une seule page (avec des calques et des ancres qui font croire à des pages) semble
avoir trouvé réponse !

Comment continuer désormais mon "chantier_(d'idées)" ?

Sur d'autres sites - la plupart du temps. Pas le temps de faire des essais ici, faut passer directement en live ;-)

C'est CruxGraphix.

 

retour au prěcědent retour en haut suite >>>

 

 

- Mise à jour : 4 avril 2010 -
bienvenue sur lucalexis.ch
la réalisation du site
feed-back / commentaires
les images du site
les stats du site
_________